Rien ne va plus à Palerme, la capitale de la Sicile. En raison d’une cyberattaque, la municipalité est numériquement à l’arrêt : les services aux 1,3 million d’administrés ne sont plus accessibles, la gestion des caméras de surveillance ne fonctionne plus, le centre des opérations de la police est dans les choux. Pour joindre les services de la ville, les seules solutions sont désormais le téléphone ou le fax. Par ailleurs, les touristes ne peuvent plus acheter de billets en ligne pour les musées ou les théâtres. Ils ne peuvent pas non plus acquérir de tickets pour les transports en commun qui, pourtant, sont nécessaires pour accéder au centre historique. Bref, c’est le chaos administratif.

Probablement un ransomware

À l’heure actuelle, on ne sait pas qui est à l’origine de cette attaque. La municipalité n’a pas donné de détails à ce sujet. Elle a simplement indiqué avoir isolé et désactivé les systèmes par mesure de précaution et table sur plusieurs jours d’indisponibilité. Ce déroulement fait plutôt penser à l’infection d’un ransomware, ce qui n’est pas très rassurant. Car ce type d’attaque s’accompagne souvent d’un vol massif de données. Si tel est le cas, les Palermitains risquent donc de subir encore bien d’autres conséquences, comme le phishing, l’usurpation d’identité ou les escroqueries.

Source : https://www.01net.com/actualites/la-ville-de-palerme-a-larret-apres-une-cyberattaque-dune-ampleur-inedite.html?amp=1